Projet Bourgeon L’Amérique latine

Intitulé : L’Amérique latine comme utopie missionnaire contemporaine. L’envoi de prêtres internationaux au Brésil (1950-1990)

 

Projet Université Jean Moulin - Lyon 3, porté par Olivier Chatelan

 

 

Ce projet de recherche porte sur la circulation de prêtres séculiers internationaux, européens et nord-américains, à destination du Brésil du début des années 1950 à la fin des années 1980. Il s’agit d’identifier dans une perspective d’histoire croisée les organismes d’envoi de ces missionnaires vers l’Amérique latine, qui sont très peu connus. À la suite de l’encyclique pontificale Fidei Donum en 1957, les épiscopats belge, français, allemand, espagnol, italien, états-unien et canadien se dotent en effet de structures de « coopération sacerdotale » à l’origine de véritables « migrations cléricales » vers le Brésil, dans un double objectif : répondre à la menace réelle ou supposée de forces jugées hostiles à l’Église (communisme, franc-maçonnerie, protestantisme) dans un pays de forte tradition catholique mais en manque récurrent de personnel clérical ; former des cadres chrétiens parmi les laïcs à partir de méthodes d’Action catholique éprouvées en Europe.

 

Le projet « Bourgeon » a pour objectifs sur l’année 2017 (janvier-novembre) :

- la tenue d’un colloque international sur le thème « Clercs entre Europe et Amérique latine : acteurs, circulations, engagements (des années 1950 à la fin des années 1990) » à Lyon les 1er et 2 juin 2017.

- la mise en route d’une petite équipe internationale de travail qui prenne en charge l’élaboration, la rédaction et la publication (prévue en 2018) d’un guide de recherche scientifique présentant ces organismes d’envoi.

 

Ce projet comporte deux originalités : une dynamique internationale de recherche déjà effective et imposée par la thématique des réseaux et des échanges à l’échelle transatlantique et transaméricaine ; une approche qui renouvelle l’histoire missionnaire classique, à la fois par le questionnement – une histoire transnationale fondée sur différents types de circulations, à rebours d’un récit européo-centré – et par la période – l’après-1950 étant souvent évoqué comme un temps de crise de la mission mais rarement étudié comme tel.