Séminaire de l'Atelier Images-Sons-Mémoires

Français
Date: 
24/10/2022 - 14:0016:30
Type: 
Séminaire

organisé par Laurent Baridon-Evelyne Cohen-Isabelle Gaillard-Anne-Marie Granet à la MSH LSE, 14 avenue Berthelot Lyon 7, en salle Ennat Léger

Thématique de l'année 2022-2023 : « Qu’est que le numérique fait à l’Histoire et aux images ? »

 

Invité de la séance : Pascal Robert, (Professeur,ENSSIB-Université de Lyon) : Approches épistémologiques du numérique

"Je vous propose une réflexion sur le numérique qui repose sur ce que j’ai envie d’appeler une épistémologie concrète, c’est-à-dire une épistémologie qui a moins vocation à assumer une dimension philosophique que de posture théorique de sciences sociales sur les formes de temporalités du numérique.
Comme le numérique constitue une question complexe, je vais l’aborder à travers une question précise, posée en l’occurrence par un historien : celle du présentisme tel que l’a questionné F. Hartog.
Je voudrais tout d’abord revenir sur le diagnostic que l’on peut faire de ce présentisme en m’intéressant à deux de ses conditions de possibilité : l’une, liée aux représentations sociales, renvoie à l’existence de ce que j’appelle un Impensé informatique, puis désormais numérique et sa logique, stérile intellectuellement, de la répétition (depuis les années 70); l’autre, liée au système de propriétés du numérique (ce qu’avec d’autres j’appelle son régime de matérialité) avec la question plus particulière du temps réel.
Dans un deuxième temps, je voudrais proposer une perspective pour sortir de ce présentisme : moins celle des Humanités Numériques que celle d’une perspective historique jetée sur le numérique ; ce qui, d’une part, se traduit, en termes méthodologiques par une proposition de ce que j’appelle une modélisation conceptuelle de cette histoire ; ce qui, d’autre part, m’amènera à faire un petit exercice d’ego-histoire (à partir du premier tome de Temporalités numériques (EAC 2021);https://eac.ac/books/9782813004246
Ma conclusion portera sur les enjeux politiques du numérique face à l’histoire à travers la notion de gestionnarisation"

 

 

Axe et/ou transversalité: