Table ronde Histoire et expérimentation

Français
Date: 
14/04/2022 - 15:0017:00
Type: 
Atelier

À l’Université Grenoble Alpes, Salle Jacques Cartier Maison des Langues, en visio avec le GRHG de l’UQAM (Université du Québec à Montréal), salle A6290

lien zoom: https://uqam.zoom.us/j/85171883450 ID de réunion : 851 7188 3450

 

Table ronde dans le cadre du sémininaire de l'axe Conflictualités
Modérateur Benjamin Deruelle, Université du Québec à Montréal,GRHG.

 

Pascal Brioist, Université de Tours.

Léonard et l’expérimentation: le cas de la physique.

Un des apports importants de Léonard de Vinci aux sciences est d’avoir remis en cause par l’expérimentation des certitudes scientifiques parfois très anciennes comme celle d’Aristote ou de Galien. La présentation se propose de réfléchir à ce que peut apporter la reconstitution d’expériences dans les études léonardiennes et plus généralement dans le champ de l’histoire des sciences.

 

Philipp Portelance, doctorant de L’Université du Québec à Montréal

Lorsque l'expérience éclaire les pratiques : l'usage de l'interprétation au profit de l'histoire.

L'histoire culturelle touche notamment à l'étude des pratiques des sociétés antérieures. Cependant, tout comme nous interprétons les documents historiques avec notre vision contemporaine, les acteurs du passé avaient également leurs normes et leurs coutumes qui changeaient les pratiques. Philipp Portelance reviendra sur la mesure suivant laquelle l'expérience des exercices militaires du XVIIIe siècle permet de mieux cerner la complexité des appareils militaires de l'Époque moderne.

 

Stéphane Gal, Université Grenoble Alpes, LARHRA, Chaire CIM.

Franchir et gravir : quand l’expérimentation permet de mieux comprendre l’histoire

Les mots ayant leurs propres limites, la méthode historique classique ne permet pas toujours d’aboutir à des conclusions satisfaisantes. Ceci est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’appréhender des objets scientifiques tels que l’effort, la verticalité ou la performance.  C’est alors que l’expérimentation et l’interdisciplinarité, à condition d’être solidement fondées sur des documents fiables, permettent de produire des informations complémentaires susceptibles d’aider les chercheurs à mieux comprendre les sociétés passées.

 

Contact :

deruelle.benjamin@uqam.ca

stephane.gal@univ-grenoble-alpes.fr

 

Axe et/ou transversalité: