Le moment Daniel Cordier. Comment écrire l’histoire de la Résistance ?

Français

Le 9 juin 1983, dans le cadre de la commémoration du 40e anniversaire de la fondation du Conseil national de la Résistance et de l’arrestation à Caluire de Jean Moulin, le résistant Daniel Cordier était invité par l’Institut d’histoire du temps présent à intervenir publiquement à la Sorbonne en qualité d’historien. Il y dévoila les premiers fruits de son travail, exclusivement fondé sur des sources écrites. Suivit une table ronde réunissant des historiens et des dirigeants de la Résistance. Elle donna lieu à une intense discussion entre partisans d’une histoire conçue à partir des seules sources écrites et tenants d’une écriture prenant en compte la voix des protagonistes.
En présentant les textes de la journée de 1983, Laurent Douzou décortique ce moment en le resituant dans l’effort accompli dès 1944 pour écrire une histoire documentée, malgré un accès longtemps difficile aux archives. Il le met en relation avec la distance prise depuis 1983 vis-à-vis des témoins. La « table ronde » de 1997, qui opposa Lucie et Raymond Aubrac à des historiens (dont Daniel Cordier) soucieux de les entendre s’expliquer sur un certain nombre de faits, fut à cet égard un point d’aboutissement en même temps qu’une voie sans issue.
Le « moment Daniel Cordier » permet ainsi de mieux évaluer l’apport de ce dernier à l’histoire de la Résistance et de penser la difficulté à composer avec la parole des acteurs pour aboutir à une histoire à la fois complexifiée, incarnée et critique : à quels écueils l’écriture de cette histoire fut-elle et reste-t-elle confrontée ?

 

Date: 
2021 -10 -07
Auteurs: 
Laurent Douzou
Editions: 
CNRS
Collection: 
Nationalismes et guerres mondiales
Informations complémentaires: 

EAN : 9782271135759

200 pages