Economie des savoirs n°11. Histoire, médecine et santé

Dans l’histoire des savoirs aux XVIe-XVIIe siècles, il n’est nullement besoin de chercher les médecins : ils sont partout, engagés dans des domaines variés de la culture lettrée, érudite et savante, de la philologie à l’histoire naturelle, de l’art oratoire aux mathématiques, ou encore de la cosmographie à la théologie. Comment saisir et interpréter cette omniprésence dans l’univers culturel de la première modernité en Europe occidentale ? Ce dossier propose de réévaluer le fonctionnement du champ médical aux XVIe et XVIIe siècles, en faisant de celui-ci un lieu d’interrogations sur l’économie des savoirs en Europe. En s’éloignant des cadres historiographiques traditionnels, organisés autour des notions de « révolution scientifique » ou de « nouvelle science », et en s’appuyant à la fois sur les idées, les outils de pensée et les formes textuelles qui rendent compte des contiguïtés perméables entre la médecine et d’autres savoirs, il s’agira de montrer et de comprendre les rôles et les identités intellectuelles composites des médecins, leurs parcours, leurs insertions dans des milieux variés, leur participation parfois massive à la structuration de communautés savantes, et finalement leurs interventions multiples dans la vie sociale et politique du temps.

Date: 
2017 -10 -05
Auteurs: 
Elisa ANDRETTA, Rafael MANDRESSI (coord.)
Editions: 
Presses Universitaires du Midi
Informations complémentaires: 

N° ISBN : 978-2-8107-0527-6

172 pages