Journée d'études "Histoires sociales de l’art. Une anthologie critique"

Date: 
12/04/2017 - 10:0017:45
Type: 
Journée

Journée d’étude, à l’occasion de la parution des Histoires sociales de l’art. Une anthologie critique, sous la direction de Neil McWilliam, Constance Moréteau et Johanne Lamoureux (Presses du réel, 2016)

Lieu : Salle des colloques de l’Université Lyon 2 (18 quai Claude-Bernard, à côté du Grand Amphithéâtre), 10h-12h45, 14h30-17h45

 

Participants / intervenants : Philippe Artières, Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, EHESS-CNRS ; Laurent Baridon, Université Lyon 2-LARHRA ; Joana Barreto, Université Lyon 2-LARHRA ; Jan Blanc, Université de Genève ; Philippe Bordes, Université Lyon 2-LARHRA ; Guillaume Cassegrain, Université Grenoble 2-LARHRA ; Annie Claustres, Université Lyon 2-LARHRA ; Damien Delille, Université Lyon 2-LARHRA ; Catherine Fraixe, ÉNSBA Bourges ; Bernard Hours, Université Lyon 3-LARHRA ; François-René Martin, ÉNSBA Paris ; Neil McWilliam, Duke University ; Sophie Raux, Université Lyon 2-LARHRA.

 

PROGRAMME :

10h-12h45. Le périmètre de l’anthologie.

  • Philippe Bordes : accueil et introduction.
  • Neil McWilliam : History, Context and the Social History of Art.
  • François-René Martin : autour de 1900 en France, la génération d’Eugène Müntz, des prédécesseurs ou une autre histoire ?
  • Jan Blanc : la place discrète de l’histoire de l’art hollandais dans l’anthologie.
  • Annie Claustres : les cultural studies et l’histoire sociale de l’art.
  • François-René Martin : les initiatives en Allemagne dans les années 1970 et 1980.
  • Laurent Baridon : l’absence de l’histoire de l’architecture dans l’anthologie.

Autres questions à discuter:

Le choix des textes : fallait-il privilégier des études démonstratives ou des déclarations de principes ?

L’incorporation de l’histoire de l’art marxiste dans l’histoire sociale de l’art est-elle justifiée ?

L’absence relative d’écho et d’impact sur la discipline en France, par rapport à l’Allemagne, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

 

14h30-17h45. Les nouvelles donnes depuis les années 1990. Les démarches défendues par les auteurs de l’anthologie conservent-elles aujourd’hui un intérêt pour le chercheur ?

  • Philippe Bordes : introduction, remarques sur le canon des artistes.
  • Joana Barreto : actualités méthodologiques dans les études sur le Quattrocento.
  • Guillaume Cassegrain : le problème du contexte.
  • Philippe Artières : à propos de trois expériences d’exposition en cours.
  • Damien Delille : l’évolution des questions de genre.
  • Jan Blanc : les positions d’un nouveau projet de recherche.

Autres questions à discuter :

L’impact des problématiques globalisées sur les méthodes et les pratiques.

L’impact des technologies sur les méthodes et les pratiques.

L’ascendance du sociétal sur le social (à savoir, les problématiques relatives aux usages, au goût et aux perceptions).

Faut-il estimer que l’objet, la période et les questions posées dictent la méthode et dispensent de la formaliser au préalable ?

 

Programme établi au 27 mars 2017 (sous réserve de modification).

 

Contacts et coordination : Philippe Bordes (philippe.bordes@univ-lyon2.fr) et Pierre Alletru, doctorant, Université Lyon 2 (Pierre.Alletru@univ-lyon2.fr).

 

argumentaire en pièce jointe

 

Axe et/ou transversalité: