École thématique « Villes et montagnes »

  • Soumis le : 11 Février 2015

VILLES ET MONTAGNES : RISQUES ENVIRONNEMENTAUX ET SANITAIRES AU PRISME DE L'HISTOIRE ET DES SCIENCES SOCIALES
Ecole d'été thématique internationale / Lyon – Yenne – Grenoble, 26-29 juin 2015

 

Appel à candidatures

Le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (UMR CNRS 5190 LARHRA), en coopération et avec le soutien du CNRS, du Réseau universitaire de chercheurs en histoire environnementale (RUCHE), de la Société européenne pour l'histoire environnementale (ESEH) et d'autres partenaires locaux, a le plaisir de vous informer qu'il organise une école thématique du 26 au 29 juin prochains.
Cette école d'été vise à développer le potentiel français mais aussi international de recherche en histoire environnementale, en facilitant la mise en contact de la communauté française avec un important réseau européen de chercheurs. Elle se tiendra en région Rhône-Alpes du 26 au 29 juin, avec un séjour en résidence au Clos des Capucins (Yenne). L'enjeu de l'événement sera de relier la recherche historique sur le risque en contexte urbain avec celle sur les risques en territoire de montagne. Si les risques urbains sont souvent considérés comme « technologiques » et sont souvent associés aux questions de santé publique et environnementale, les risques dans les territoires montagnards tendent à être conçus comme « naturels », ou « socio-naturels ». Les situations empiriques observées peuvent cependant brouiller cette distinction et inviter à l'échange des problématiques croisées, similaires et complémentaires.

 

Nous avons retenu trois grands axes pour cette école thématique, qui peuvent se décliner en différents objets de recherche sur lesquels nous invitons les jeunes chercheurs à venir communiquer :
1/ Les risques environnementaux et sanitaires en ville
- Étude des catastrophes et accidents industriels
- Étude des risques chroniques (pollution de l'air par exemple)
- Sensibilisation aux études sur les problèmes émergents (îlots de chaleur et leurs impacts sanitaires, transformation des mobilités urbaines, nouveaux risques microbiologiques)
2/ Les risques environnementaux en territoire de montagne
-Usages, apports et questionnements autour de l'approche historique sur les séismes, les inondations, les avalanches. les attitudes, les pratiques et les représentations des populations anciennes, mais aussi les savoirs scientifiques et les politiques de prévention et de protection.
-Questionnement réflexif sur la notion de « résilience ».
3/ Les villes de montagne : des environnements spécifiques ?
-Étude des phénomènes catastrophiques passés et interrogation sur la résilience des sociétés urbaines de montagne et la reconstruction des sites.
-La notion de « sites socio-naturels » appliquée aux villes de montagne.
-Les sites des villes montagnardes face aux pressions démographiques et foncières que renforce la concurrence des activités (résidentielle, touristique, industrielle).
L'école d'été rassemblera une quinzaine de doctorants ou postdoctorants internationaux, avec des chercheurs en poste qui les encadreront.
Les modalités pédagogiques sont les suivantes :
- Présentation de ses travaux par chaque participant (20 minutes) et discussion par un des encadrants confirmés. L'anglais sera langue de travail en raison de la dimension internationale de l'école thématique.
- Nous avons également retenu la possibilité d'exposer des posters et d'organiser une « session » de commentaire et discussion de ces posters (1h30 à 2h).
- Excursions de terrain et rencontres avec des acteurs des territoires
- Temps d'échanges informels entre les participants de l'école
- Travail en groupe pour aboutir à une production scientifique.
→ soit un poster scientifique, qui sera proposé à la conférence internationale de l'ESEH
→ soit un court article sur un point précis de la recherche, qui puisse être mis en ligne sur le site du projet ARCADIA (http://www.environmentandsociety.org/arcadia )
→ soit un compte rendu de 6 à 10 pages de l'école d'été.

 

Les candidatures sont à adresser à Stéphane Frioux (stephane.frioux@univ-lyon2.fr) avant le 22
mars 2015. Elles se composeront de trois documents :
1) un curriculum vitae (en français et en anglais)
2) un résumé de la recherche en cours ou faisant l'objet de la présentation, et des principales questions qui seront discutées en session (500 mots) (en français et en anglais)
3) une lettre de recommandation

 

Modalités pratiques :
Il n'y aura pas de frais d'inscription, mais les participants retenus devront financer leur venue et leur départ de l'école d'été, mais leur logement et les repas seront entièrement pris en charge du 26 juin midi au 29 juin midi.
Il est recommandé d'arriver à Lyon le 25 juin car l'école d'été commencera dès le 26 juin matin. Les personnes participant à la conférence de l'ESEH qui commence à Versailles le 30 juin pourront se rendre à Paris le 29 juin en fin de journée. Pour toute question logistique, contacter Stéphane Frioux.
La sélection se fera par un comité scientifique international comprenant divers chercheurs et enseignants-chercheurs français et étrangers, ainsi que le comité de l'ESEH en charge des écoles d'été :
Patrick Kupper (président), University of Innsbruck, Austria ;Inês Amorim, University of Porto,
Portugal ; Rosalinda Ruiz Scarfuto ; Santiago Gorostiza et Ekaterina Kalemeneva.
Les candidats recevront une réponse dans les premières semaines d'avril.