Dimitris Dimitriou

Doctorant en Histoire des Idées Scientifiques - Études Anglophones, Université Lyon 2

Axe(s) / transversalité(s) : Savoirs, Religions et croyances, Genre

Programmes de recherche en cours

Projet de thèse: Probabilité, déviance et dégénérescence dans la recherche et la politique britanniques et américaines sur le comportement humain : une analyse comparative et transhistorique  

 

Ce projet porte sur un phénomène qui est apparu chez les chercheurs dans différents domaines ces dernières décennies, suite à la découverte de l’ADN. On cherche à calculer la probabilité que quelqu’un appartient à une catégorie jugée indésirable, sans avoir encore manifesté des signes de déviance ou de dégénérescence. Contrairement aux idées chères au déterminisme biologisant selon lesquelles on est né déviant ou dégénéré (Davie 2010), ou aux théories liées au constructivisme social selon lesquelles un individu ne devient « déviant » que par étiquetage social (Becker 1973) ou par des facteurs sociaux, le modèle dit « bio-psycho-social » calcule la probabilité qu’un individu se livre à un comportement social indésirable, à partir d’une analyse de l’interaction entre l’inné et l’acquis. 

Recherches/activités

Internalisme et externalisme dans l'histoire des sciences du comportement humain 

Histoire et réflexion épistémologique sur les études et théories du comportement humain 

Parcours

Octobre 2021- Présent : Bénéficier de la bourse de Campus France

Février 2021- Présent : Doctorat en Études Anglophones 

Expertise scientifique

Formalisme (russe) 

Structuralisme

Histoire des idées

Théorie Sociale 

Théorie Politique