Neil Davie

Programmes de recherche en cours

- La prison de Dartmoor (R-U) et les prisonniers de guerre français et américains, 1809-1816.

- La déportation des déinquants juvéniles britanniques en Australie, 1825-45

Recherches/activités

Mes recherches portent pour l’essentiel sur l’histoire sociale et intellectuelle du XVIIIe et du XIXème siècles en Grande-Bretagne et sur la politique contemporaine, domaines dans lesquels j’ai effectué mes derniers travaux : en particulier, l’histoire de la prison, de la criminalité et le débat actuel sur la politique à suivre en matière de justice pénale. J’ai effectué de nombreuses recherches ces quinze dernières années sur la naissance de la prison moderne en Grande-Bretagne depuis le XVIIIe siècle (sujet de mon dernier ouvrage en date, paru en 2017), ainsi que la naissance de la criminologie au siècle suivant. Ce domaine de recherche est en plein renouveau sur le plan international, et mes recherches ont permis de mesurer avec précision l’apport des nouvelles idées philosophiques, religieuses et scientifiques ainsi que des nouvelles techniques bureaucratiques à la conception et mise en place de nouveaux établissements carcéraux appelés « penitentiaries » au XVIIIe siècle ; domaine à mon sens injustement négligé par l’historiographie récente sur ces questions. 

Je me suis intéressé par ailleurs à recherche d’une explication de la « vague » de criminalité qui semblait frapper le pays au XIXe siècle, et des outils pour l’enrayer. Mes recherches ont démontré que, malgré les apparences, les criminologues britanniques ont suivi une démarche proche de leurs confrères européens, et que, contrairement aux théories qui dominaient la recherche sur la question, leurs travaux ont été influencés de manière profonde par les travaux du pionnier italien de l’ « anthropologie criminelle », Cesare Lombroso (1835-1909) et en particulier sa théorie du « criminel-né ». Je me suis penché également sur les débats contemporains autour de ces mêmes questions, et j’ai pu montrer comment le recours à des explications biologisantes de la criminologie (génétique, ADN, imagerie cérébrale…) ainsi qu’aux technologies biométriques, présente certains des mêmes dangers d’explications réductrices que la criminologie victorienne.

Mon intérêt pour l’histoire juridique et les solutions pénales concernant les femmes s’est traduit par un ouvrage (paru en 2011), et un certain nombre d’autres publications sur l’évolution de la condition féminine en Grande-Bretagne au XIXe et au XXe siècles, et les rapports entre cette évolution et le mouvement féministe qui débute outre-manche dans les années 1850.

Publications

Publications depuis 2005:

1) OUVRAGES:

  • The Penitentiary Ten : The Transformation of the English Prison, 1770-1850,Oxford, Bardwell Press, 2017 (Accessit, prix de la recherche AFEA/SAES, 2018).
  • L’évolution de la condition féminine en Grande-Bretagne à travers les textes juridiques fondamentaux de 1830 à 1975(collection « Fondamentaux du féminisme anglo-saxon », sous la direction de F. Regard & C. Fillard), Lyon, ENS Editions, 2011.
  • Tracing the Criminal : The Rise of Scientific Criminology in Britain, 1860-1918, Oxford, Bardwell Press, 2005.

ARTCLES ET CHAPITRES DANS OUVRAGES COLLECTIFS:

  • « Law Enforcement : Policies and Perspectives », inDavid Nash & Anne-Marie Kilday (dir.), Murder and Mayhem: Crime in Twentieth Century Britain, Basingstoke, PalgraveMacmillan, 2018, pp. 271-302.
  • « Châtiment, réforme ou opportunisme ? La délinquance juvénile et les pontons pénitentiaires anglais, 1822-1843 », inMichel Prum (dir.), Catégoriser l’autre : aires anglophone et lusophone, Paris, L’Harmattan, 2017, pp. 129-162.
  • « Têtes d’assassin et graines de criminel ? La recherche d’une explication scientifique de la criminalité en Grande Bretagne », inLaurence Dahan-Gaida et al. (dir.), Penser le vivant, Paris : Editions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2017, pp. 257-271.  
  • « ‘An Unbidden Guest at Your Table’: Purity, Danger and the House-Fly in the Middle-Class Home, c. 1880-1910 », Cahiers victoriens et édouardiens, n° 85, printemps 2017 [http://journals.openedition.org/cve/3151]
  • « The glass lantern shattered : Jeremy Bentham and the demise of the Panopticon Prison »,The Fortnightly Review, mai 2017 [http://fortnightlyreview.co.uk/ 2017/05/jeremy-bentham-panopticon/].
  • « Guilty of Being Poor » (compte-rendu), Booksandideas.net, janvier 2017 [http://www.booksandideas.net/Guilty-of-Being-Poor.html]. Pour la version française : http://www.laviedesidees.fr/Pauvres-et-coupables.html.
  • « ‘Nothing kept back, nothing exaggerated’? Piety, penology and conflict: Joseph Kingsmill, prison chaplain (1842-1860) », inDavid Nash & Anne-Marie Kilday (dir.), True Crime Histories : Micro-Studies in Law, Crime and Deviance since 1700, Londres, Bloomsbury, 2016, pp. 271-288.
  • « Un criminel-type en miniature ? La délinquance juvénile et l’expérience de Parkhurst, 1838-52 », inMichel Prum (dir.), Imaginaire racial et oppositions identitaires (aire anglophone), Paris, L’Harmattan, 2016, pp. 201-236.
  • « The Impossible Prison ? Crime, Penal Policy and Society in Nineteenth-Century England », Ranam : recherches anglaises et nord américaines, n°49, 2016, pp. 73-85.
  • « Un cerveau national déficient ? George Combe, la phrénologie et les Irlandais, 1820-1850 », inMichel Prum (dir.), Ethnicités et Construction identitaire dans l’aire anglophone, Paris : L’Harmattan, 2015, pp. 15-47. 
  • « Whitechapel, 1883 », in Historiahors-série : Londres : Capitale du Monde, 1837-1901, octobre 2015, pp. 70-77.
  • « ‘The Greatest Discovery Ever Communicated to Mankind’ : George Combe and the Growth of Phrenology in Early Nineteenth-Century England », Booksandideas.net, mars 2015 [http://www.booksandideas.net/The-Greatest-Discovery-Ever-Communicated-to.... Pour la version française (traduite par Ophélie Siméon) : http://www.laviedesidees.fr/ Tempetes-sur-des-cranes.html.
  • « ‘La porte dérobée de l’eugénisme’ entrouverte ? Biologie, criminalité et justice pénale : bilan et tendances », in Michel Prum (dir.), Questions ethniques dans l'aire anglophone, Paris, L’Harmattan, 2014, pp. 43-70.
  • « A Less than Polite People ? Incivility, Ruffianism and Anti-Social Behaviour in Urban England, 1830-1900 », inSarah Pickard (dir.), Anti-Social Behaviourin Britain: Victorian and Contemporary Perspectives, Basingstoke: PalgraveMacmillan, 2014, pp. 3-17.
  • « The Victorian Prison Revisited? The Antecedents of British Penal Policy, 1993-2010 », inCatherine Marshall & Stéphane Guy (dir.), The Victorian Legacy in Political Thought, Bern : Peter Lang, 2014, pp. 261-278.
  • « Un comportement même pas digne d’un Celte ? Violences criminelles et traitement des accusés irlandais devant les tribunaux anglais, c.1830-1900 », inMichel Prum (dir.), Comparer les diversités,Paris : L’Harmattan, 2013, pp. 15-42.
  • « ‘Inconsistent with the ordinary English phlegmatic nature’? Violent crime and attitudes to Mediterranean defendants in the English courts, c. 1830-1900 », in Gilbert Bonifas et Martine Monacelli (dir.), Southern Horrors : Northern Visions of the Mediterranean World, Newcastle : Cambridge Scholars, 2013, 49-64.  
  • « Lombroso and the ‘men of real science’ : British reactions, 1886-1918 », inPaul Knepper & P.J. Ystehede (dir.), The Cesare Lombroso Handbook, Londres, Routledge, 2013, pp. 342-360.
  • « Garder la race en tête : Phrénologie, race et discours colonial en Grande-Bretagne, c.1810-1850 », inMichel Prum (dir.), Racialisations dans l’aire anglophone,Paris, L’Harmattan, 2012, pp. 17-49. 
  • « Guilty Before the Fact? The Deviant Body and the Chimera of ‘Precrime’, 1877-1939 », inJudith Rowbotham et al. (dir.)Shame, Blame, and Culpability : Crime and violence in the Modern State, Londres, Routledge, 2012, pp. 80-95.
  •  « Disséquer The Races of Mende Robert Knox : anatomie et théories raciales en Grande-Bretagne, 1820-1870 », in Michel Prum (dir.), Sexe, race et mixité dans l'aire Anglophone, Paris, L’Harmattan, 2011, pp. 19-42.
  • « History Artfully Dodged? Crime, Prisons and the Legacy of ‘Dickens’s England’ », Dickens Quarterly, volume 28, n° 4, déc. 2011, pp. 261-272.
  • « Il caso Lombroso : Tavola rotonda », inSilvano Montaldo (dir.), Cesare Lombroso : Gli scienziati e la nuova Italia, Bologne (Italie), Il Mulino, 2011, pp. 235-282.
  • « Le corps criminel (sur)exposé ? Femmes, meurtres, et pendaisons publiques en Angleterre, 1780-1868 », inMichel Prum (dir.), La Place de l’autre, Paris, L’Harmattan, 2010, pp. 195-218.
  • « ‘Nothing of humanity but the form’? : Race, slavery and abolitionism in Britain, 1772-1807 », dans Isabelle Baudino (dir.), « L’invention et la représentation des races au XVIIIesiècle », Lumières 14, Bordeaux : Presses Universitaire de Bordeaux, 2010, pp. 55-76.
  •  « Business as Usual? Britain’s First Women’s Convict Prison, Brixton 1853-1869 »,Crimes and Misdemeanours, vol. 4, n° 1, mars 2010, pp. 37-52.
  • « William Johnson Fox et ‘la religion des femmes’ », inMartine Monacelli-Farault & Michel Prum (dir.), Ces hommes qui épousèrent la cause des femmes, Dix pionniers britanniques, Paris, Editions de l’Atelier, 2010, pp. 81-96.
  • « Born for Evil?: Biological Theories of Crime in Historical Perspective », inS.G. Shoham & Paul E. Knepper (dir.), The International Handbook of Criminology, New York, Taylor & Francis, 2010, pp. 23-50.
  • « Visualiser le cerveau criminel ? Biologie, déviance et la nouvelle phrénologie », in Michel Prum (dir.), Ethnicité et eugénisme : discours sur la race, Paris, L’Harmattan, 2009, pp. 179-201.
  • « Lombroso e la criminologia inglese : precursori e influenze, 1865-1918 », inSilvano Montaldo & Paolo Tappero (dir.), Cesare Lombroso, cento anni dopo, Turin, UTET Libreria, 2009, pp. 235-248. 
  • « Hystérique, déraisonnable et incontrôlable »?: Biologie et criminalité féminine en Angleterre(1830-1914) », inMichel Prum (dir.), Race et corps dans l’aire anglophone, Paris,  L’Harmattan, 2008, pp.37-60. 
  • « Le Retour de l’Homme criminel ? ADN, criminalité et déterminisme biologique », inMichel Prum (dir.) La Fabrique de la « race » : Regards sur l’ethnicité dans l’aire anglophone, Paris, L’Harmattan, 2007, pp. 235-257.
  • « Le bras long de la justice ? Biométrie, précrime et le corps criminel », inMichel Prum (dir.) Changements d’aire : De la ‘race’ dans l’aire anglophone, Paris, L’Harmattan, 2007, pp. 99-124.
  • « A ‘Bolt-on Extra to the Police’s Work’?: Racism and Policing in the UK since the Macpherson Report », inMichel Prum, Bénédicte Deschamps & Marie-Claude Barbier (dir.), Racial, Ethnic and Homophobic Violence: Killing in the Name of Otherness, Abingdon, Routledge-Cavendish, 2007, pp. 83-94.
  • « Fresh Light on Criminology’s Early History » (Compte-rendu), Metascience, vol. 16, 2007, pp. 257-260.
  • « Corps et délinquance juvénile en Angleterre dans les années 1830-1865 : le milieu remis en question ? », Revue d’histoire de l’enfance ‘irrégulière’ : le Temps de l’histoire, n°8, décembre 2006, pp. 49-62.
  •  « ‘Plus facilement reconnaissable que le visage’ : immigration, race et les origines de la dactyloscopie aux Etats-Unis et dans les Indes britanniques, 1860-1914 », in Michel Prum (dir.), De toutes les couleurs : de l’ethnicité dans l’aire anglophone, Paris, L’Harmattan, 2006, pp. 61-82.
  • « Des ‘Corps Dociles’ ? Le Panoptiqueen théorie et en pratique »,inMichel Prum (dir.), L’Un sans l’Autre : racisme et eugénisme dans l’aire anglophone Paris, L’Harmattan, 2005, pp.207-230.
  • « L’expertise médicale et légale dans l’émergence de la criminologie en Grande-Bretagne (1870-1918) », Dossier thématique n° 1 : Autour des archives d’anthropologie criminelle, Criminocorpus, 2005. 
  • « L’impact de l’anthropologie criminelle en Grande-Bretagne (1880-1918) », Dossier thématique n° 1 : Autour des archives d’anthropologie criminelle, Criminocorpus, 2005.