Mathilde Rossigneux-Méheust

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université Lyon 2

Axe(s) / transversalité(s) : Genre, Action publique et mondes urbains

Programmes de recherche en cours

Coordinatrice avec Elsa Génard du projet de recherche « Les micropénalités en institutions en Europe (XIXe-XXe siècles). Pistes pour une histoire sociale comparée de la dimension punitive des institutions à l’époque contemporaine ». (LARHRA / Centre d'histoire du XIXe siècle).

Recherches/activités

Histoire sociale des institutions disciplinaires

Histoire du genre et des classes populaires urbaines

Histoire sociale de la vieillesse, de la famille et de la protection sociale

Histoire sociale et culturelle de la santé: gériatrie, santé mentale

Histoire de la mort à l’époque contemporaine

Parcours

Fonctions

Depuis 2016: maîtresse de conférences 

2010-2016: doctorante contractuelle puis ATER (Paris 1 / Besançon)

2003-2010: Enseignante dans le secondaire

Formation

2010-2015: Doctorat d'histoire contemporaine, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Dominique Kalifa – Sujet : Vivre, vieillir et mourir en institution au XIXe siècle : genèse d’une relation d’assistance

2003: Agrégation d'histoire

Publications

Co-direction de numéros spéciaux de revues

  • « Expériences de la vieillesse », Genèses, 2017/1 (n° 106) (avec C. Capuano)
  • « Genre et classes populaires in situ », Genre et histoire, n°17, printemps 2016 (avec l’ensemble du groupe Genre et classes populaires : http://gcp.hypotheses.org/)
  • « Soins », Histoire, médecine et santé, n°7, 2015. (Avec Anne Jusseaume et Paul Marquis)
  • « Morales de la consommation et moralisation des consommateurs », Histoire, économie et société, 2013/3 (32e année). (Avec Anaïs Albert)
  • « Stigmate », Hypothèses. Travaux de l’École doctorale d’Histoire, n°17, 2014. (Avec Clyde Plumauzille)

Articles dans des revues à comité de lecture

- « « La communauté, c’est le pire de tout » ? Vieillir entre vieux à Paris au xixe siècle », Genèses, 2017/1 (n° 106), p. 7-29.

- « L’invention d’un territoire de la vieillesse à Paris au XIXe siècle. Construction et expérimentation d’une politique spatiale différenciée de l’assistance parisienne », Histoire Urbaine, n°42, 2015, p. 143-161.

- « Le soin comme relation sociale : bilan historiographique et nouvelles perspectives », Histoire, médecine et santé, n°7, 2015, p. 9-15. (Avec Anne Jusseaume et Paul Marquis)

 - « Négocier sa mort. Le combat des vieillards en institution à Paris au XIXe siècle », Revue d’histoire moderne et contemporaine, n°61-3, 2014, p. 98-123.

 - « Le stigmate, une catégorie utile de la différence », Hypothèses, n°17, 2014, p. 211-224. (Avec Clyde Plumauzille)

- « Stigmatiser pour mieux régner : les usages sociaux de la différence à l’hospice », Hypothèses, n°17, 2014, p. 263-275.

- « Morales de la consommation et moralisation des consommateurs », Histoire, économie et société, 2013/3 (32e année), p. 3-12. (Avec Anaïs Albert)

- « Boire à l'hospice. Morales, tensions et contestations autour de la consommation de vin chez les vieillards parisiens dans la deuxième moitié du XIXe siècle », Histoire, économie et société, 2013/3 (32e année), p. 46-60.

Contributions dans des ouvrages collectifs/ Actes de colloques

- « Vieux voleurs et vieux volés : les discours sur le vol dans les établissements spécialisés pour la vieillesse à Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle », dans Arnaud-Dominique Houte et Frédéric Chauvaud (dir.), Au voleur ! Imaginaires et perceptions du vol dans la France contemporaine, Paris, Publications de la Sorbonne, 2014, p. 203-215.

- « Accueillir ou soigner ? Les ambivalences de l’offre d’assistance aux vieillards des hospices parisiens au XIXe siècle », dans Scarlett Beauvalet, Marie-Claude Dinet-Leconte M.-C. (dir.), Lieux et pratiques de santé du Moyen Age à la Première Guerre mondiale, Amiens, Editions Encrage, 2013, p. 199-215.

 - « Vieillir entre soi. Expériences, espaces et sociabilités des vieillards à l’hospice parisien des Ménages au XIXe siècle », dans Yannick Marec et Daniel Reguer (dir.), De l'Hospice au domicile collectif. La vieillesse et ses prises en charge de la fin du XVIIIe siècle à nos jours, Rouen, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2013, p. 243-257.

- « Tranquilliser les vieux, aseptiser l’hospice : la désensibilisation de l’espace sensoriel des vieillards en institution à Paris au XIXe siècle », dans Robert Beck, Ulrike Krampl, Emmanuel Retaillaud-Bajac (dir.), Les cinq sens et la ville, Tours, Presses universitaires François-Rabelais PUFR/diffusion Presses universitaires de Rennes, Rennes, p. 169-182.