Boris Klein

Docteur et agrégé d'histoire moderne, Université de Lyon

Axe(s) / transversalité(s) : Religions et croyances

Programmes de recherche en cours

Participation au programme "Superstition: un mot pour dire la modernité?", au sein du Labex Comod. 

Recherches/activités

Histoire des notions de croyance et de superstition

Histoire des universités et des savoirs au sein de l'espace germanique à l'époque moderne

 

Parcours

2011 : Doctorat d’histoire sous la direction de Monsieur le Professeur Olivier Christin : De la transmission des savoirs au sein des universités luthériennes germaniques à l’époque de la confessionnalisation – le cas de Helmstedt (XVIème-XVIIème siècles), obtenu avec la mention « très honorable » et les félicitations unanimes du jury, Université Lyon II.

2004 : D.E.A. d’histoire religieuse : De la Transmission des savoirs au sein des universités à l’époque moderne, sous la direction de Monsieur le Professeur Olivier Christin, obtenu à l’université Lumière- Lyon II avec la mention « Très Bien ».

2003 : Formation à l’enseignement bilingue français-allemand (P.E.A.) à l’université Goethe et au Studienseminar für das Lehramt an Gymnasium de Francfort/Main.

2002 : Agrégation externe d’histoire

CAPES d’histoire, géographie et éducation civique. 

Enseignements

  • Dans le supérieur :

2014 : chargé de cours vacataire à l’Université Lumière-Lyon II en deuxième année de licence (TD-L2) dans le cadre du cours de Monsieur Philippe Martin : « Le règne de Louis XIV » 

2013 : chargé de cours vacataire à l’Université Jean Moulin-Lyon III en troisième année de licence (TD-L3) dans le cadre du cours : « La France au XVIIIème siècle ». 

2006-2008 : Chargé de cours vacataire à l’Université Lumière-Lyon II en deuxième année de licence (TD-L2) dans le cadre du cours de Mme Nicole Reinhardt : « L’Europe au XVIIIème siècle ». 

  • Dans le secondaire :

2006-2014 : Professeur agrégé d’histoire et de géographie titulaire en section européenne allemand (DNL) au lycée La Martinière-Duchère à Lyon.

2003-2006 : Professeur titulaire au lycée Paul Langevin de Martigues (Bouches-du-Rhône).

2002-2003 : Professeur stagiaire à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) de Lyon et au lycée Pierre Brossolette de Villeurbanne.

Trois mois de stage à la Freiherr-von-Stein-Schule de Francfort, enseignement en allemand de l’histoire et de la géographie. 

Publications

 « Leçons privées – à propos de l’importance et de la fonction des Privatvorlesungen au sein des universités allemandes au XVIIème siècle », Revue de Synthèse, tome 131, 6ème série, n°2 (2010). 

 « Les finalités de l’enseignement de l’histoire : du lycée français au Gymnasium hessois », Le Cartable de Clio, Lausanne, n°3 (2003).

 

Conférences

 « Zur Bedeutung der Privatvorlesungen an den deutschen lutherischen Universitäten der Frühneuzeit – die Universität zwischen öffentlicher Einrichtung und Zusammenschluss von privaten Unternehmern » dans le cadre du colloque international : « Kalkulierte Gelehrsamkeit. Zur Ökonomisierung der Universitäten im 18. Jahrhundert », Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek, 12-14 juin 2013 

 « Des raisons pratiques pour un usage de la pensée de Pierre Bourdieu en histoire », dans le cadre du colloque : « Les usages du travail de Pierre Bourdieu en sciences sociales » organisé par l’université de Poitiers, 4 octobre 2012 (vidéo consultable en ligne :http://uptv.univ-poitiers.fr/web/canal/61/theme/28/manif/407/video/3216/index.html

 « Les lieux et les formes de la transmission des savoirs au sein des universités protestantes allemandes dans la seconde moitié du XVIIème siècle », dans le cadre du séminaire : « La transmission des savoirs dans un contexte scolaire, XIIIème-XXème siècle », organisé par le Service d’histoire de l’éducation et le département d’histoire de l’ENS-Ulm, Paris, 10 avril 2012.

« Aux origines de nos pratiques universitaires : les transformations de l’université protestante allemande à l’âge classique », conférence à l’Institut français de Cracovie en partenariat avec l’Université de Cracovie, 4 novembre 2010.