Natacha Coquery

professeure d'histoire moderne, université Lumière Lyon 2
Responsable de l'axe Action publique et mondes urbains
Axe(s) / transversalité(s) : Action publique et mondes urbains

Programmes de recherche en cours

PROJET DE RECHERCHE IUF 2014-2019 Luxe et Révolution. Économie et politique en temps de crise

Recherches/activités

PARCOURS

—Maîtrise de l’université Paris I, juin 1982 : "La maison et son vocabulaire d’après les petites annonces des journaux à Paris à la fin du XVIIIe siècle".

—DEA de l’université Paris I : juin 1985.

—Doctorat d’histoire de l’université Paris I, janvier 1995 : "De l’hôtel aristocratique aux ministères : habitat, mouvement, espace à Paris au XVIIIe siècle".

—Habilitation à diriger des recherches, université Paris I, juin 2006 : "La boutique à Paris au XVIIIe siècle".

Le jury était composé de Bruno Blondé, professeur à l’université d’Anvers, Geoffrey Crossick, Warden of Goldsmiths College, université de Londres, Laurence Fontaine, directrice de recherche au CNRS, Dominique Margairaz, professeure à l’université de Paris I (garante), Daniel Roche, professeur au Collège de France.

 

ACTIVITES

— Organisation et animation de séminaires de recherche.

— Direction de masters et thèses

thèses en cours :

- Maud Villeret : « Produire, commercer et consommer le sucre sur l’axe ligérien au XVIIIe siècle », depuis 2010.

- Maria Chiozzotto : « Les apparences vestimentaires de deux souverains français du Siècle des Lumières. Les garde-robes de Louis XV et de Louis XVI », avec Isabelle Paresys (université de Lille 3), depuis 2010.

- Florent Godelaine : « Le commerce sur la Loire et ses affluents de Angers à Nantes (1600-1800) », depuis 2011.

- Anouk Delaigue : « Négociants et entrepreneurs de Lyon sous l’Ancien Régime. Espaces, réseaux et pratiques du commerce », avec Monica Martinat (université de Lyon 2), depuis 2014.

- Benoit Saint-Cast : « Travail, crédit et faillites : les merciers et la justice commerciale de Lyon au XVIIe siècle », depuis 2014.

— Membre de l'Institut universitaire de France, 2014-2019 : travail en cours sur « Luxe et Révolution. Économie et politique en temps de crise ».

Parcours

- Études supérieures à l’ENS Fontenay (1980-1985) et à l’université Paris I Panthéon Sorbonne.

- Agrégée de l’Université (histoire) : juillet 1984.

- 1985-1989 : chargée de mission au Comité national d’évaluation des universités.

- 1990 : chargée d’études documentaires au Comité des Travaux historiques et scientifiques.

- 1991-1992 : boursière de la Fondation Thiers.

- 1992-1994 : détachée au CNRS, auprès du laboratoire « Théorie des mutations urbaines », Institut français d’urbanisme, université Paris VIII.

- 1994 (septembre à novembre) : titulaire académique dans l’académie de Paris.

- 1994 (décembre)-1995 (août) : attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à l’université Paris I.

- Septembre 1995-août 2008 : maître de conférences à l’université de Tours.

- 2000-2002 : délégation au CNRS (auprès de l'IDHE).

- Septembre 2008-août 2011 : professeure en histoire moderne à l’université de Nantes.

- Depuis septembre 2011 : professeure en histoire moderne à l’université de Lyon 2.

Responsabilités

- Membre du conseil de Faculté (Faculté Temps et Territoire, université Lyon 2). - Membre du Bureau de l’Association française des historiens économistes (AFHE) et de la Société française d’histoire urbaine (SFHU).

Enseignements

Enseignements en L1, L3, M1. - 2010-2011 : « La France des Lumières » ; « Histoire, mémoire et politique » et « Histoire urbaine, société et économie » (L3 initiation à la recherche en histoire moderne). - 2011-2013 : « Voyages, découvertes, échanges au siècle des Lumières » (L3) ; « L’Europe découvre le monde (XVe-XVIIIe siècles) » (L1) ; « Histoire des cultures et des sensibilités (époque moderne) » (L1) ; « Introduction à l’histoire urbaine » (en collaboration avec un collègue contemporanéiste, M1). - 2013-2014 : « Voyages, découvertes, échanges au siècle des Lumières » (L3) ; « Histoire des cultures et des sensibilités (époque moderne) » (L1) ; « Introduction à l’histoire urbaine » (en collaboration avec un collègue contemporanéiste, M1) ; « Sources et paléographie de l’époque moderne » (M1). - 2014-2015 : "Une initiation à la recherche en trois temps : l’histoire et le métier d’historien ; histoire, fille du temps (L. Febvre) : histoire globale et mondialisation ; histoire, mémoire et politique" (L3 recherche) ; « Introduction à l’histoire urbaine » (en collaboration avec un collègue contemporanéiste, M1).

Publications

SELECTION DE PUBLICATIONS (textes téléchargeables au lien suivant : http://bit.ly/1nICPFy)

ARTICLES dans revues à comité de lecture (depuis 2000)

—« The Language of Success: Marketing and Distributing Semi-Luxury Goods in Eigtheenth-Century Paris », Journal of Design History, vol. 17, n° 1, 2004, p. 71-89, Special Issue: Disseminating Design: The French Connection.

—avec Nicolas Praquin, « Règlement des faillites et pratiques judiciaires. De l'entre-soi à l'expertise du syndic (1673-1889) », Histoire & Mesure, XXIII-I, 2008, p. 43-83.

—« Les faillites boutiquières sous l’Ancien Régime. Une gestion de l’échec mi-juridique mi-pragmatique (fin XVIIe-fin XVIIIe siècle) », Revue française de gestion, vol. 34, n°  188-189, novembre-décembre 2008, p. 341-358.

—« Mode, luxe, innovation : la boutique parisienne au XVIIIe siècle », Bulletin de la Société de l’histoire de Paris et de l’Ïle-de-France, 138e année—2011, 2012, p. 107-136.

 

OUVRAGES, édition scientifique de numéros spéciaux de revues

L’hôtel aristocratique. Le marché du luxe à Paris au XVIIIe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 1998.

L’espace du pouvoir. De la demeure privée à l’édifice public – Paris 1700-1790, Paris, Seli Arslan, 2000.

Tenir boutique à Paris au XVIIIe siècle. Luxe et demi-luxe, Paris, éditions du Comité historique et scientifique, 2011.

—Responsable du dossier « L’espace des métiers dans les villes occidentales (XVIIe-XXe siècle) », Histoire urbaine, n° 4, décembre 2001 (avec Caroline Varlet).

—Responsable du dossier « Consommation et exotisme, XVe-XVIIIe siècles » et introduction « La diffusion des biens à l’époque moderne : une histoire connectée de la consommation », Histoire urbaine, n° 30, avril 2011, p. 5-20.

 

OUVRAGES COLLECTIFS

— COQUERY (N.), dir., La boutique et la ville. Commerces, commerçants, espaces et clientèles XVIe-XXe siècles, Tours, publication de l’université François Rabelais, Tours, 2000.

—CHABAUD (G.), COHEN (É.), COQUERY (N.), PENEZ (J.), dir., Les guides imprimés du XVIe au XXe siècle. Villes, paysages, voyages, Paris, Belin, 2000.

—COQUERY (N.), HILAIRE-PÉREZ (L.), SALLMANN (L.), VERNA (C.), dir., Artisans, industrie. Nouvelles révolutions du Moyen Âge à nos jours, Lyon, ENS éditions, 2004.

—BLONDÉ (B.), BRIOT (E.), COQUERY (N.), VAN AERT (L.), dir., Retailers and consumer changes in Early Modern Europe. England, France, Italy and the Low Countries. Marchands et consommateurs : les mutations de l’Europe moderne. Angleterre, France, Italie, Pays-Bas, Tours, Presses universitaires François-Rabelais (PUFR), 2005.

—COQUERY (N.), MENANT (F.), WEBER (F.), dir., Écrire, compter, mesurer. Vers une histoire des rationalités pratiques, Paris, ENS Ulm, 2006.

—BLONDÉ (B.), COQUERY (N.), STOBART (J.), VANDAMME (I.), dir., Fashioning Old and New. Changing Consumer Patterns in Western Europe (1650-1900), Turnhout, Brepols, 2009.

—COQUERY (N.), PARESYS (I.), dir., Se vêtir à la cour en Europe (1400-1815), Paris, Centre de recherche du château de Versailles/Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011.

—COQUERY (N.), BONNET (A.), dir., Le commerce du luxe. Production, exposition et circulation des objets précieux du Moyen Âge à nos jours, Paris, Éditions Mare et Martin, 2015.

—COQUERY (N.), de OLIVEIRA (M.), dir., L'échec a-t-il des vertus économiques ? Congrès de l'Association française d'histoire économique des 4 et 5 octobre 2013, Paris, Comité pour l'histoire économique et financière de la France, 2015.

— COQUERY (N.), EBELING (J.), PERRIN KHELISSA (A.), SENECHAL (Ph.), dir., « Les progrès de l’industrie perfectionnée ». Ateliers et manufactures d’arts décoratifs de la Révolution française au Premier Empire (1789-1815). Actes du colloque international et pluridisciplinaire, Paris, Institut national d’histoire de l’art et Centre allemand d’histoire de l’art, 13-14 juin 2014, Toulouse, Presses Universitaires du Midi, à paraître en 2016. 

 

CHAPITRES D'OUVRAGES (depuis 2000)

—« French Court Society and Advertising Art: the Reputation of Parisian Merchants at the End of the Eighteenth Century », dans WISCHERMANN (C.), SHORE (E.), éd., Advertising and the European City. Historical Perspectives, Aldershot, Ashgate, 2000, p. 96-112.

—« Qu’est-ce que le « remarquable » en économie ? La boutique dans le paysage urbain à Paris d’après les guides du XVIIIe siècle », dans CHABAUD (G.), COHEN (É.), COQUERY (N.), PENEZ (J.), dir., Les guides imprimés du XVIe au XXe siècle. Villes, paysages, voyages, Paris, Belin, 2000, p. 419-428.

—« Vente, troc, crédit : les livres de comptabilité d’un joaillier-bijoutier à la fin du XVIIIe siècle », dans les 6èmes journées d’histoire de la comptabilité et du management, Faculté Jean Monnet - PESOR, Association française de comptabilité, 2000, p. 133-144.

—« Mode, commerce, innovation : la boutique parisienne à la fin du XVIIIe siècle. Aperçu sur les stratégies de séduction des marchands parisiens de luxe et de demi-luxe », dans HILAIRE-PÉREZ (L.), GARÇON (A.-F.), dir., Les chemins de la nouveauté. Innover, inventer au regard de l’histoire, Paris, éditions du CTHS, 2003, p. 187-206.

—« Fashion, Business, Diffusion : An Upholsterer‚s Shop in Eighteenth-Century Paris », dans GOODMAN (D.), NORBERG (K.), éd., Furnishing the Eighteenth Century: What Furniture Can Tell Us about the European and American Past, New York, Routledge, 2006, p. 63-77 ; rééd. 2007 (paperback).

—« Les écritures boutiquières au XVIIIe siècle : culture savante, encadrement légal et pratiques marchandes », dans COQUERY (N.), MENANT (F.), WEBER (F.), dir., Écrire, compter, mesurer. Vers une histoire des rationalités pratiques, Paris, ENS Ulm, 2006, p. 163-180.

—« Spécialiste généraliste, novateur conservateur ? Les dissemblances du travail de l’artisan-boutiquier à Paris au XVIIIe siècle », dans HAMON (M.), dir., Le travail avant la révolution industrielle. Collection Actes des Congrès des sociétés historiques et scientifiques. CD-ROM, 127e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nancy, 2002, CTHS, 2006.

—« Les boutiquiers parisiens et la diffusion des indienneries au XVIIIe siècle [PDF - 156 Ko] », dans LE BOUËDEC (G.) NICOLAS (B.), Le goût de l’Inde, Rennes, PUR, 2008, p. 74-81.

—« L’hôtel aristocratique et le changement urbain au XVIIIe siècle : les opérations immobilières du comte de Choiseul-Gouffier dans le nord-ouest parisien, 1777-1782 », dans TAKAZAWA (N.), THILLAY (A.), YOSHIDA (N.), éd., Paris et Edo : pour une histoire comparative des villes traditionnelles, Tokyo, Yamakawa Shuppansha, Histoire urbaine, n° spécial, 2009, vol. 2, p. 105-117.

—« Bijoutiers et tapissiers : le luxe et le demi-luxe à Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle », dans CASTELLUCIO (S.), dir., Le Commerce de luxe à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles. Échanges nationaux et internationaux, Bern, Peter Lang S.A. Editions scientifiques internationals, 2009, p.199-221.

—« La boutique parisienne au XVIIIe siècle et ses réseaux : clientèle, crédit, territoire », dans Les Passions d'un historien. Mélanges en l'honneur du Professeur Jean-Pierre Poussou, Paris, PUPS, 2010, p. 1011-1026.

—« Au miroir des marchands. L’almanach de commerce au XVIIIe siècle : entre annuaire et dithyrambe », dans MILLIOT (V.), MINARD (Ph.), PORRET (M.), dir., La grande chevauchée. Faire de l’histoire avec Daniel Roche, Genève, Droz, 2011, p. 205-218.

—« Promenade et shopping : la visibilité nouvelle de l’échange économique dans le Paris du XVIIIe siècle », dans LOIR (C.), TURCOT (L.) éd., La promenade au tournant des XVIIIe et XIXe siècles (Belgique-France-Angleterre), Bruxelles, Éditions de l’université de Bruxelles, collection des Études sur le XVIIIe siècle, 2011, p. 61-75.

—« Norme, genre, taxinomie. Désigner les métiers : le Dictionnaire universel de commerce de Savary des Bruslons », dans BUTI (G.), JANIN-THIVOS (M.) et RAVEUX (O.), dir., Langues et langages du commerce en Méditerranée et en Europe à l'époque moderne, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2013, p. 255-274.

—« Le paysage commercial de Paris au XVIIIe siècle. Économie, espace et temporalité », dans BELLEGUIC (T.), TURCOT (L.), dir., Les histoires de Paris (XVIe-XVIIIe siècle), Paris, Éditions Hermann, 2013, p. 289-310, t. 2.

—« Luxe et Révolution : marchands et politiques, entre dirigisme et libéralisme », dans DAUMAS (J.-C.), dir., Faire de l’histoire économique aujourd’hui, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 2013, p. 213-224.

—‘Cloth, Fashion and Revolution. ‘Evocative’ garments and a merchant’s know-how: Madame Teillard, dressmaker at the Palais-Royal’, 23 mai 2013, sur le site de Fashioning the Early Modern. Creativity and Innovation in Europe: 1500-1800 ; Object in Focus : http://www.fashioningtheearlymodern.ac.uk/object-in-focus/cloth-fashion-...

—‘Credit, trust and risk. Shopkeepers’ bankruptcies in 18th-century Paris’, in SAFLEY (T. M.), éd., The history of bankruptcy: economic, social and cultural implications in early modern Europe, Londres, Routledge, 2013, p. 52-71.

—‘Shopping streets in eighteenth-century Paris. A landscape shaped by historical, economic and social features’, dans FURNEE (J.H.) and LESGER (C.), éd., The Landscape of Consumption. Shopping Streets and Shopping Cultures in Western Europe, c. 1600-1900, Palgrave/Macmillan, 2014, p. 57-77.

—‘Luxury and Revolution: selling textiles in Revolutionary France’, dans STOBART (J.) et BLONDE (B.), éd., Selling textiles in the long eighteenth century: comparative perspectives from western Europe, Palgrave/Macmillan, 2014, p. 179-192.

—‘The Social Circulation of Luxury and Second-Hand Goods in Eighteenth-Century Parisian Shops’, in Fennetaux (A.), Junqua (A.), and Vasset (S.), eds, The Afterlife of Used Things. Recycling in the long Eighteenth Century, Londres, Routledge, 2015, p. 13-24.

—‘Selling China and India in Eighteenth-Century Paris’, dans BERG (M.), éd., Goods from the East,

Basingstoke, Palgrave/Macmillan, 2015, p. 229-243.

—« L'hôtel aristocratique, lieu du changement urbain. Paris au XVIIIe siècle », dans Habitat et cadre de vie à l'époque moderne. Association des historiens modernistes des universités françaises, Paris, Presses de l'université Paris-Sorbonne, 2016, p. 47-67.

—‘Luxury goods beyond boundaries: The Parisian Market during the Terror', dans STOBART (J.) et ILMAKUNNAS (J.), dir., A Taste for Luxury: Display, Acquisition and Boundaries in Europe, c.1650-1850, Londres, Bloomsbury, à paraître en 2016. 

 

—Participation à l'ouvrage collectif coordonné par Jean-Claude DAUMAS sur l'histoire du commerce en France depuis le XVIIIe siècle jusqu’à nos jours (manuscrit à remettre fin 2017 ; il s'agit de l'ouverture du volume, par un tableau du commerce au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, 60-70 000 signes). 

Productions en ligne

- L'objet de luxe, café histoire (mis en ligne), 18 décembre 2015

http://www.cressi-cafe-histoire.sitew.com/#Cafes_en_ligne.K

 

- Université de Caen, séminaire « Villes et sciences sociales » (Vincent Milliot et Pierre Bergel), 31 mars 2015 : « Luxe de riches, luxe de pauvres ? L’essor du demi-luxe à Paris au XVIIIe siècle ».

http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/3311

 

- ‘Cloth, Fashion and Revolution. ‘Evocative’ garments and a merchant’s know-how: Madame Teillard, dressmaker at the Palais-Royal’, 23 mai 2013, sur le site de Fashioning the Early Modern. Creativity and Innovation in Europe: 1500-1800 ; Object in Focus:

http://www.fashioningtheearlymodern.ac.uk/object-in-focus/cloth-fashion-and-revolution/

- Ex Oriente luxuria II - Première  étude de cas : perles et écaille
Jean Trinquier, Florence Gombert-Meurice, Corinne Besson, Cyril Thiaudière, Jérôme Maucourant, Natacha Coquery, Federico De Romanis, Françoise Gury, Pierre Descotes, Pierre Schneider :
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01293665/document

Expertise scientifique

—Londres, Victoria & Albert Museum, « Europe 1600-1800 Gallery Project Round Table Discussions », 29 octobre 2010.

—AERES :

-novembre 2008 : laboratoire d’Histoire Economique Sociale et des Technologies, université d’Évry-Val-d’Essonne

-avril 2010 : laboratoire « Histoire, techniques, technologie, patrimoine », EA 3716, CNAM/EHESS/École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette -février 2013 : laboratoire « Identités, Cultures, Territoires », EA 337, université de Paris 7

-février 2013 : présidente du comité d’experts, laboratoire « Institutions et dynamiques historiques de l’économie » UMR 8533, ENS Cachan/Paris I/Paris VIII/Paris X.

 

—Membre de comités de lecture (Presses universitaires de Rennes, de Strasbourg, de Paris VIII, de Lyon 2, éd. La Découverte, revues électroniques) ; membre du comité de rédaction de la revue "Histoire urbaine".

Prestations dans les médias

—France Culture, table ronde, «La Fabrique de l’Histoire. Histoire du luxe, débat historiographique », 4 novembre 2010.

—France Culture, table ronde, « La Fabrique de l’Histoire. Consommation 4/4 Les produits exotiques XVIIe-XVIIIe siècle», 28 avril 2016, Natacha Coquery (Lyon 2),  Maud Villeret (Nantes), Eugénie Margoline-Plot (Lorient), Philippe Meyzie (Bordeaux). 

http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/consomma...

 

—France Culture, « La Fabrique de l’Histoire. Relations mères-filles 2/4 L’Histoire, de mère en fille. La transmission de l'histoire de mère en fille avec Catherine Coquery-Vidrovitch et Natacha Coquery », 17 mai 2016

http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/la-fabri...