Michel Christian

Chercheur associé, LARHRA

Axe(s) / transversalité(s) : Éducation, cultures et constructions sociales, Genre, Action publique et mondes urbains

Thèmes de recherche ou d'activité:

Programmes de recherche en cours

Spécialiste de la RDA et des pays du bloc de l’Est, il a travaillé sur l'histoire sociale des partis communistes au pouvoir en RDA et en Tchécoslovaquie. Actuellement adjoint scientifique à l'université de Genève, il s'intéresse à l'étude des politiques de développement à l'Est et à l'Ouest pendant la Guerre froide, en prenant comme terrain les organisations internationales et en les analysant comme lieu de confrontation, mais aussi d'observation mutuelle voire de coopération.

Recherches/activités

2014 : Adjoint scientifique à l’Université de Genève, sur un projet du Fonds national de la recherche scientifique suisse (FNRS), Shared modernities, competing modernities, Europe between West and East (1920s-1970s).

2004-2011: Doctorant à l’Université de Genève.

2009-2010 : Boursier du Fond national de la recherche scientifique, et dans ce cadre, séjour d’étude à Prague de décembre à mai comme chercheur invité à l’Institut d’histoire contemporaine de l’Académie des sciences (Ústav soudobé dějiny) et à Berlin de juin à août comme chercheur invité au Centre de recherche sur l’histoire du temps présent de Potsdam (Zentrum für Zeithistorische Forschung ou ZZF).

2009 : Participation au Congrès annuel de l’American Historical Association à New York dans le cadre d’un atelier consacré à l’histoire sociale du communisme.

2008 : Organisation avec Sandrine Kott d’une journée d’étude au Centre Marc Bloch sur le thème « privé et public dans les sociétés socialistes », publiée la revue histoire@politique (voir liste de publications).

2007 : Séjour d’étude à Prague de quatre mois au Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES).

2005 : Participation à l’organisation d’un colloque interdisciplinaire à Berlin (« Interdisziplinäre Konferenz zur französischen DDR- und Transformationsforschung : Ein sozio-kultureller Ansatz der Politik »), dont les actes ont été publiés en 2006.

2003-2004 : Etudiant au Centre Marc Bloch (Berlin) dans le cadre de mon DEA. Participation à l’organisation d’une université d’été (juin 2004).

Parcours

2004-2011: Doctorat d’histoire contemporaine sous la direction de Sandrine Kott (Université de Genève) et Danielle Tartakowsky (Université Paris 8) : « Parti et société en RDA et en Tchécoslovaquie. Une histoire comparée des partis communistes au pouvoir du début des années 1950 à la fin des années 1970 ». Mention Très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité. Qualification dans les sections 22 (Histoire moderne et contemporaine) et 4 (Science politique).

2003-2004 : Diplôme d’études approfondies d’histoire à l’EHESS sous la direction de Sandrine Kott. « Education et discipline au sein du SED. Pratiques de pouvoir ordinaires des organes de contrôle du parti communiste est-allemand (1953-1989) ». Mention Très bien.

2002 : Agrégation d’histoire.

1999-2000 : Maîtrise d’histoire à Paris I sous la direction de Robert Frank et Sandrine Kott, dans le cadre d’un échange Erasmus entre l’université de Paris I et l’Université Humboldt à Berlin. « Les organisations de base du SED : le parti dans les entreprises est-allemandes (1961-1965) ». Mention Très bien.

1998-2004 : scolarité à l’Ecole normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud / Lyon.

Enseignements

2013 à 2016 : Cours fondamental  à l’IEP de Lyon sur l'histoire de l'Europe.

2012 : Membre du jury du concours de l’ENS en histoire (épreuve écrite).

2011-2012 : Enseignant d’histoire-géographie en section bilingue allemand-français au lycée Honoré d’Urfé à Saint-Etienne.

2004-2011 :Assistant à l’Université de Genève.

2007-2008 : Formation IUFM et stage de validation du concours de l’agrégation dans le secondaire.

2002-2003 : Lecteur de français à l’Université de Cornell (Etat de New York)

Publications

Camarades ou apparatchiks ? Les communistes en RDA et en Tchécoslovaquie (1945-1989), Presses universitaires de France.

« Les contestations internes à la base du SED pendant et après le 17 juin 1953 » dans Résistance et opposition en RDA (1949-1990). Tentatives de conquête de l'espace public, éd. Hélène Camarade et Sybille Goepper, 2016.

« “Le camarade J. ne veut pas reconnaître qu’il doit se corriger”. Réflexion sur la domination comme pratique sociale dans le parti communiste est-allemand » dans Qu’est-ce que l’autorité ? Etudes historiques (XIXe-XXe siècles), éd. Emmanuel Droit et Pierre Karila-Cohen (Paris : Maison des sciences de l’Homme), p. 223-245, 2016.

Avec Alix Heiniger, « Femmes, genre et communisme », coordination d’un dossier thématique dans la revue Vingtième siècle, no.126, 2015.

« Hommes et femmes dans les partis communistes du bloc de l’Est : le cas est-allemand », Vingtième Siècle, no.126, p. 87-104, 2015.

« Parteileben in der KPTsch und in der SED (1945-1989). Ansätze für eine vergleichende Gesellschaftsgeschichte der herrschenden Parteien in der Tschechoslowakei und in der DDR », dans Miloš Řezník et Katja Rosenbaum (dir.), Die ČSSR und die DDR im Vergleich: Gemeinsamkeiten und Unterschiede zweier staatssozialistischer Systeme in Mitteleuropa, Leipzig et Berlin, Kirchhof & Franke, 2014, p. 10-30.

« Fraternité ou formalité ? Les jumelages locaux entre partis communistes dans le bloc soviétique », Critique internationale, p. 54-68, 2015.

« Les partis communistes du bloc de l’Est: un objet transnational ? L’exemple des écoles supérieures du parti », Vingtième Siècle, no 109, mars 2011, p. 31-43.

Avec Sandrine Kott, « Socialisme, syndicalisme et communisme en Allemagne depuis 1875 », dans , Paris, Bayard, 2012, p. 59‑85.

« Entre libéralisation et libération : les réformes économiques des années 1960 en Tchécoslovaquie », dans Danielle Tartakowsky et Michel Margairaz (dir.), 1968 entre libération et libéralisation. La grande bifurcation, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, p. pp.221-236.

« “Uplatňovat vedoucí úlohu strany” : funkcionáři KSČ a SED ve výborech závodních organisací (od 50. do 70. let) », Acta Universita Carolina, vol. 10, no 2, 2010, p. 47‑68.

Avec Sandrine Kott, « Introduction. Sphère publique et sphère privée dans les sociétés socialistes. La mise à l’épreuve d’une dichotomie », Histoire@Politique. Politique, culture, société, no 7, avril 2009.

« Le parti et la vie privée de ses membres en RDA », Histoire@Politique. Politique, culture, société, no 7, avril 2009.

« L’histoire en Allemagne », dans Lena Krichewsky, Olivier Milhaud, Laura Pettinaroli et Marie Scot (dir.), Guide de l’étudiant européen en sciences sociales, Paris, Belin, 2007, p. pp.71-81.

Avec Ramona Coman, « Etudier le communisme et le post-communisme en histoire et en sciences politiques. Acteurs politiques et sociaux en Europe centrale et orientale avant et après 1989 », Transitions, vol. 47, no 2, 2007, p. pp.5‑12.

 « Les politiques de recrutement des partis communistes en RDA et en Tchécoslovaquie », Transitions, vol. 47, no 2, 2007, p. pp.33‑46.

« Ausschließen und disziplinieren. Kontrollpraxis in den kommunistischen Parteien der DDR und der Tschechoslowakei », dans Sandrine Kott et Emmanuel Droit (dir.), Die ostdeutsche Gesellschaft. Eine transnationale Perspektive, Berlin, Ch. Links, 2006, p. 53‑70.

Avec Emmanuel Droit, « Ecrire l’histoire du communisme: l’histoire sociale de la RDA et de la Pologne communiste en Allemagne, en Pologne et en France », Genèses, no 61, 2005, p. 118‑133.

« “Aux frontières de la dictature” : l’implantation du SED dans les entreprises est-allemandes dans les années 60 », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 49, no 2, 2002, p. 145‑176.

 

Prestations dans les médias

Conférence à l’université populaire du Mantois (Mantes-la-Jolie) : « Histoire du mouvement ouvrier allemand » (novembre 2015)

Participation à une table ronde au festival de cinéma de Pessac : « La RDA, histoire d’un pays disparu » (novembre 2014).

La fabrique de l’histoire (France culture), Les nouveaux programmes de Terminales L et ES « Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne de 1875 à nos jours » (novembre 2012).     

La fabrique de l’histoire (France culture), « Histoire du communisme » (décembre 2007).

Conférences

Colloques internationaux

Sept. 2014 : « How Transnational were Eastern Bloc Communist Parties? », Congress of the European Network in Universal and Global History (ENIUGH) : The “Eastern Bloc” as a transnational space : contacts, encounters and circulation, Paris.

Déc. 2013 : « “It is not possible to allow past mistakes to come again”. Recruiting policy in the Communist party of Czechoslovakia in the 1970s and the 1980s », Zentrum für Zeithistorische Forschung : Communist Parties Revisited. Socio-Cultural Approaches to Party Rule in the Soviet Bloc, 1956-1991, Potsdam.

Mars 2013 : « Les contestations internes à la base du SED pendant et après le 17 juin 1953 », Université de Bordeaux 3 : Résistance et opposition en RDA : Tentatives de conquête de l’espace public (1949-1990), Bordeaux.

Nov. 2012 : « KPTsch und SED : eine vergleichende Gesellschaftsgeschichte der herrschenden Parteien in der DDR und in der Tschechoslowakei », Greizer Kolloquium (fondation Antikomplex) : Die DDR und die ČSSR in historischem Vergleich, Greiz.

Avr. 2011 : « Looking for the “healthy core of the party” : the purge of the Communist party of Czechoslovakia », Zentrum für Zeithistorische Forschung : Post-Stalinism as an Epoch: Towards a Comparative Societal History of European Communism between 1956 and 1980, Potsdam.

Sept. 2010 : « Party and society in Socialist Czechoslovakia, some benefits of international comparison », Faculté des sciences sociales de l’Université Charles : The « French school » of socio-histoire du communisme meets new Czech historiography of Czechoslovak communist dictatorship, Prague.

Janv. 2009 : « Comrade J. does not want to understand that he is wrong », Annual Meeting of the American Historical Association : French « socio-histoire » and socialist societies, New York.

Mars  2005 : « Von „Überprüfungen“ zur „Kontrolle der Parteidokumente“: Kontrollpraxis in der SED (1953-1989) », Centre Marc Bloch, CIERA, Stiftung zur Aufarbeitung der SED-Diktatur : Interdisziplinäre Konferenz zur französischen DDR- und Transformationsforschung : Ein sozio-kultureller Ansatz der Politik, Berlin.

Oct. 2003 : « SED-Funktionäre in den Betrieben in den 60er Jahren », Zentrum für Zeithistorische Forschung : Socialism in everyday life: Dictatorship and Society in the GDR and in the People’s Republic Poland, Potsdam.

 

Autres interventions

Nov. 2012 : « Parti et société en RDA et en Tchécoslovaquie », Séminaire CHS-CNRS Territoires et militants communistes: approches plurielles et comparées, Paris.

Juin 2010 : « Parteisäuberungen in der SED und in der KSČ », Centre Marc Bloch : Ausgrenzung, Kontrolle, Konflikt, Berlin.

Mars  2010 : « Arbeiter in der SED (50er und 60er Jahre) », Zentrum für zeithistorische Forschung : Probleme und Methodenfragen einer Gesellschaftsgeschichte der SED, Potsdam.

Oct. 2007 : « Le parti et la vie privée de ses membres en RDA », Centre Marc Bloch : Privé et public dans les pays communistes d’Europe centrale, Berlin.

Mai 2007 : « Les partis communistes tchécoslovaque et est-allemand face à l’intelligentsia dans les années 60 : un nouveau sujet communiste ? », Maison des Sciences de l’Homme : Pratiques politiques et communistes en Europe occidentale et dans les démocraties populaires, Paris.

Mars  2007 : « Les mutations du parti communiste tchécoslovaque après 1989 », Schweizerische Geschichtstage, Berne.

Juin et oct. 2006 : « Les politiques de recrutement des partis communistes en RDA et en Tchécoslovaquie », Institut européen de l’Université de Genève / Université libre de Bruxelles : Ecole doctorale Acteurs politiques et sociaux dans l’Europe centrale et orientale, Genève.