Guillaume Cassegrain

professeur d'histoire de l'art moderne, université Grenoble Alpes

Axe(s) / transversalité(s) : Art, image, société

Thèmes de recherche ou d'activité:

Programmes de recherche en cours

Ma recherche s'articule selon deux axes principaux. Le premier est consacré à l'art vénitien avec, en cours, des travaux sur les rapports de Titien à la sculpture, sur l'animalité et Titien et sur la jeunesse de Tintoret.

Le second a pour objet la poétique de l'art avec des recherches sur l'homme-végétal et, dans la continuité du travail mené sur la coulure (Hazan,2015), sur le froissé, l'entrée dans l'image et la représentation de l'oreille.

Parcours

HDR : « Poétique de l’art. L’art de la Renaissance italienne entre texte et contexte », soutenue le 6 décembre 2014 (Paris I).

Directeur : Philippe Morel ; jury : Giovanni Careri (président), Maurice Brock,  Victor Stoichita, Philippe Morel, Andreas Beyer, Michel Hochmann.

 

Thèse : « Représenter la vision. Figuration des apparitions miraculeuses dans la peinture vénitienne du Cinquecento », soutenue en janvier 2001 à l’EHESS (Mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité).

Directeur : Daniel Arasse ; jury : Maurice Brock (président), Victor Stoichita, Philippe Morel, Christian Michel.

Publications

 

1. Tintoret, Paris, Hazan, 2010.

2. La Coulure. Histoire(s) de la peinture en mouvement, Paris,

 Hazan, 2015.

3. L’Image advenue. Roland Barthes et l’art, Paris, Hazan, 2015.

4. Représenter la vision, Arles, Actes Sud, 2017.

5. Vanishing point. Denis Roche à Cologne, 2018 (à paraitre).

6 Michel-Ange. Portrait d’encre, Paris, Hazan, 2019 (à paraître)