MECOMO

MÉmoire, COnnaissance et MOdélisation de la Montagne : innovations et transfert d'outils de conception de plans panoramiques

projet porté par Anne Dalmasso

 

Ce projet lance les bases d'une collaboration originale entre géographes cogniticiens (INRIA), historiens (LARHRA) et informaticiens (LIG), autour de l'étude d'une activité a priori marginale mais très riche en termes d'analyse croisée cognition/histoire et mémoire/territoire/modélisation, la conception de plans de pistes de ski par l'atelier Novat depuis la fin des années 1960.

 

Ce projet se situe dans plusieurs contextes. Il s’inscrit d’une part dans le courant d’études coordonnées essentiellement par la « Comission on Mountain Cartography de l’ICA (International Cartographic Association) ». D’un point de vue cartographique, le projet trouve sa plus value dans la recherche de réponses cognitives à l’usage des panoramas.

 

D’autre part, il s’inscrit dans le renouveau des études sur l’histoire des territoires et de l’innovation, notamment appliquées à la montagne (articulation sur le site avec le LabEx Item et au plan international avec les travaux de l’International Society for Alpine History). D’un point de vue méthodologique, il participe de l’élargissement actuel des sources mobilisées par les historiens et de la constitution de nouvelles démarches pluridisciplinaires.

 

Depuis les années ’50, l’atelier Pierre Novat crée des panoramas pour les exploitants de la montagne, qui ont eu besoin de représentations cartographiées correspondant à de nouvelles pratiques de l’espace (les stations de ski). Cet atelier a développé des techniques de déformation de l'espace cartographié, sous forme de plans en perspective, qui permettent de représenter des éléments non visibles conjointement dans la réalité. Ces plans sont construits à partir de la géographie du terrain, des connaissances locales, et des besoins des stations dans la mise en valeur de leur domaine. Cette représentation est liée à des formes de  pratique et de représentation de l’espace fortement historicisées et donc évolutives. Le plan papier ne correspondant plus aux besoins d’une partie de la clientèle, se pose aujourd’hui la question de son adaptation à des supports numériques (Iphone, tablettes, écrans…).

 

Si l’objet d’étude du projet est constitué par la représentation des panoramas de montagne (Atelier Novat), l’objectif global vise à reconstituer le fonctionnement des cette représentation dans le temps et donc dans l’évolution d’un système (les stations de ski), de manière à mieux comprendre le processus d’adéquation entre besoins, usages et représentation de l’espace au fil des années.

 

La démarche méthodologique permettant d’atteindre cet objectif, s’articule autour des trois axes.

  1. Pour l’axe historique, la démarche mobilise les grandes sources à disposition des historiens du contemporain, sources écrites, sources iconographiques et audiovisuelles et sources orales. Elle repose donc d’une part sur une analyse des traces matérielles laissées par cette activité, d’autre part, elle s’appuiera sur une collecte de sources orales (entretiens enregistrés et filmés) menée pour partie en commun avec l’étude de l’activité expert et pour partie spécifique. Outre des entretiens de type récit de vie visant à approfondir la trajectoire familiale et professionnelle des Novat, une vingtaine d’entretiens seront réalisés avec des prescripteurs/utilisateurs: directeurs de stations, de service des pistes, d’école de ski, représentants de grands opérateurs.
  2. Pour l’axe cognition, il s’agit d’identifier les spécificités sémiologiques et cognitives du style Novat, déclinées selon 2 approches :
    • la création du panorama, à travers l’étude de l’activité Expert, ce qui permet d’extraire le modèle de connaissances qui sous-tend la création des plans des pistes répondant à une demande « marketing »
    • la lecture du panorama, à travers l’étude des pratiques des opérateurs (techniciens, directeurs de station) et des touristes (skieurs) ; ceci permet d’identifier les connaissances mobilisées, les stratégies mises en œuvre ainsi que les concepts et les représentations Expert qui ont un impact sur la compréhension.
  3. Pour l’axe informatique, la démarche comporte l’exploration et adaptation des algorithmes et technologies d’affichage informatique actuels (afin d’implémenter les premières règles de construction de panoramas de montagne).Dans un premier temps, l’objectif est de mutualiser les résultats de l’analyse cognitive de l’activité Expert et les règles opératoires utilisées par Arthur Novat lors de la réalisation d’un panorama. Ensuite, nous chercherons à automatiser le choix les points de vue et les déformations, afin de produire un prototype logiciel d'édition interactive de panorama, pour que quiconque puisse construire son propre panorama « à la novat ».