COSMETHICS

Cosmethics - Cosmetics at the confluence of beauty and health

À la confluence entre beauté et santé, de la molécule aux pratiques sociales

 

Projet labellisé par la Comue Université Grenoble Alpes dans le cadre de la session 2017 de l'AAP Cross Disciplinary Program de l'IDEX Université Grenoble Alpes : université de l’innovation.

Porteur du projet : Anne-Marie GRANET-ABISSET

Co-porteurs :  Catherine BELLE (DCM) et Walid RACHIDI (CEA/SYMMES)

Laboratoires : CERAG • DCM • GRESEC • IAB • LARHRA • LIP/PC2S • SyMMES • TIMC-IMAG

À la confluence entre beauté et santé, jeunesse et vieillesse, corps et estime de soi, les cosmétiques interrogent les sciences, l’économie, les territoires, les normes et les usages sociaux pour : 1) identifier les territoires spatiaux, socio-économiques et symboliques de la beauté, leurs acteurs, leurs mécanismes et l’évolution des pratiques depuis les années 50 ; 2) comprendre l’évolution des normes sociales et générationnelles de la pigmentation, ses mécanismes et proposer des molécules et modèles de peau innovants ; 3) établir les ratios bénéfices-risques objectifs et subjectifs et construire un outil informationnel de cosmétovigilance.

À la confluence entre beauté et santé, des molécules aux pratiques sociales des années 1950 à nos jours

Approches scientifiques, usages sociaux et nouveaux territoires économiques

A la confluence entre beauté et santé, jeunesse et vieillesse, corps et estime de soi, les cosmétiques interrogent les sciences, l’économie, les territoires, les normes et les usages sociaux pour : 1) identifier les territoires spatiaux, socio-éco et symboliques de la beauté, leurs acteurs, leurs mécanismes et l’évolution des pratiques depuis les années 50 ; 2) comprendre l’évolution des normes sociales de la pigmentation, les mécanismes de la (dé)pigmentation et proposer des molécules pour les contrôler ainsi que des modèles de peau innovants ; 3) établir les ratios bénéfices-risques objectifs et subjectifs et construire un outil informationnel de cosmétovigilance.

Les enjeux

Il s’agit d’affiner l’analyse des modèles sociaux et culturels de la « jeunesse éternelle » et de la « peau idéale » qui sous-tendent un secteur économique majeur en France, concurrencé au niveau international et soumis à des questions en termes de risques pour la santé. Pour ce faire, il faut comprendre les mécanismes de la pigmentation, les perceptions qu’ont les acteurs des produits ; compléter la cosmétothèque des savoirs et savoir-faire cosmétiques, (cosmétopée) ; enrichir les outils de cosmétovigilance, élaborer une filière analytique des produits et proposer de modèles de peaux innovants.

Interdisciplinarité inédite et liens forts avec les partenaires du secteur professionnel

Peu étudiés par la recherche académique pour la période choisie, les cosmétiques 4ème secteur de l'économie française et leader mondial du domaine, posent une question de société essentielle : comment concilier la quête de la beauté et ses normes, sa marchandisation  avec des impératifs de santé dans les sociétés contemporaines ?
Construit dans une perspective globale et intégrée, le programme s’appuie sur une équipe interdisciplinaire originale qui lie Histoire, Gestion, Psychologie, Sciences de l’Information et de la Communication, Chimie-Biologie, Pharmacie et Santé publique. Il est conçu également pour travailler en étroite collaboration avec des structures professionnelles et industrielles.
 

Objectifs et challenges

Il s’agit d’affiner l’analyse des modèles sociaux et culturels de la « jeunesse éternelle » et de la « peau « blanche » qui sous-tendent un secteur économique majeur en France, concurrencé au niveau international et soumis à des questions en termes de risques pour la santé.
Il s’agit de structurer des collaborations disciplinaires originales donnant l’opportunité de reconsidérer les approches disciplinaires classiques tout en travaillant les apories de l’interdisciplinarité ainsi que celles des données (constitution, mise à disposition, traitement, modélisation de l’hétérogénéité)
 

Un programme à vocation nationale et internationale

Dans sa configuration interdisciplinaire le projet est inédit au niveau national comme international. Il réunit un consortium de chercheurs nationaux, européens et internationaux. Il réunit un consortium de chercheurs nationaux, européens et internationaux qui appartiennent aux universités cibles de Univ. Grenoble Alpes. Le projet donnera au site une reconnaissance par l’expertise mobilisée et mobilisable, tant théorique qu’expérimentale, combinant des entrées disciplinaires rarement réunies sur une thématique plus classiquement associée à d’autres régions. C’est l’occasion de faire de Grenoble un laboratoire dans le domaine concerné, pour développer des réflexions et des applications nouvelles issues des capacités académiques comme des liens étroits avec les industriels du secteur.