Atelier Images-sons-mémoires

L’Atelier Images-sons-mémoires (AtISM) entend développer et renforcer au sein du LARHRA, dans la perspective d’une histoire visuelle, sonore, audiovisuelle du contemporain, les travaux d’analyses des images et des sons.

Français

Au sein de l’axe Transversalité numérique et cultures médiatiques, l’atelier Images-sons-mémoire (AtISM) entend développer et renforcer les travaux d’analyse des images et des sons dans la perspective d’une histoire culturelle visuelle, sonore et audiovisuelle des cultures du sensible.

Il souhaite contribuer au développement des méthodologies d’analyse des corpus sonores, visuels, audiovisuels. Il entend concourir à la mise au jour de nouveaux corpus de sources et à leur réemploi par les chercheurs. On peut souligner à cet égard le rôle internationalement reconnu d’Henri Chamoux qui a permis la conservation des archives sonores du procès de Rivonia [https://institut.ina.fr/actualites/l_ina_numerise_le_proces_mandela].

L’atelier peut se prévaloir d’une collaboration étroite et ancienne avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA). Il bénéficie de l’expérience de valorisation des sources audiovisuelles menée par le LARHRA au travers de la réalisation de fresques narratives et pédagogiques type « Montagnes Magiques, Cent ans de tourisme à l’écran » (fresque réalisée dans le cadre du labex ITEM-UPMF).

Il ambitionne également de contribuer à la production de documents audiovisuels, en publiant en ligne des restitutions audiovisuelles de ses travaux, en participant à l’élaboration d’œuvres audiovisuelles par l’écriture de scénarios et en proposant à des doctorants cette forme de valorisation de leurs travaux.

 

Thématique 1 : Médiatisation des cultures visuelles et sonores

Thématique 2 : Patrimonialisation des cultures visuelles et sonores

Thématique 3 : Cultures du sensible