Action publique et mondes urbains

Thématiques

1. Institutions et gouvernances

Le premier volet prend l’allure d’une approche institutionnelle du pouvoir, s’apparentant davantage à une histoire sociale des institutions et privilégiant les phénomènes de régulation, de réforme, d’analyse de réseaux et de gouvernance. Ce chantier qui s’est particulièrement développé en histoire moderne depuis une décennie, a souvent adopté la ville comme territoire d’observation qu’il s’agisse du fonctionnement des oligarchies municipales ou de l’engagement des élites dans la cité. Au sein de l’équipe, plusieurs terrains d’études s’approprient cet angle problématique avec des temporalités différentes. Pour les XVIII° et XIX° siècles, s’esquissent des travaux de recherche comparée en Europe sur les politiques de réformes administratives et de régulation économique, en Amérique latine sur les institutions monarchiques. Pour le XIX° siècle, s’organisent des travaux relatifs à une histoire des institutions policières ; pour le XX° siècle, il est suggéré de rendre compte de la transformation des structures institutionnelles de l’Église de France.

 

2. Cultures et représentations du pouvoir

Le deuxième volet vise à comprendre les processus de fabrication des cultures symboliques qui participent à la construction identitaire des villes et des états princiers modernes mais également à la mise en œuvre de politiques symboliques visant à affirmer le pouvoir et la légitimité des élites municipales des villes d’Ancien Régime. S’inscrivant dans une relecture de l’absolutisme, engagée depuis le début des années 1980, plusieurs questionnements traversent l’ensemble des travaux qui s’y rattachent. On peut évoquer les effets de la construction  de l’État sur l’autonomie urbaine mais également le rôle des élites urbaines pour traduire des revendications d'autonomie locale et faire évoluer l’idéal de la “bonne ville”. Pour la période contemporaine, les recherches sur les cultures politiques se déploient en particulier autour de travaux menés sur les élites urbaines, les comportements électoraux, les grands événements et les symboles en politique.

 

3. Ville et action publique

Le troisième volet met l’accent sur les politiques d’action publique. Dans le cadre privilégié du territoire de la ville, il s’agit de saisir une dimension historique du politique qui envisage le rôle de l’État et de la puissance publique dans le processus de mutation des sociétés contemporaines. Parfois délaissée au profit des collègues sociologues et politistes, cette histoire peut se décliner sous l’angle de travaux sectoriels, portant principalement sur le XX° siècle. Un premier axe concerne les politiques de lutte contre l’exclusion et la pauvreté, un deuxième s’envisage autour des politiques de fiscalité menées par les grandes municipalités françaises et des politiques urbaines de l’environnement.

Enfin, conformément à l’héritage reçu des anciens quadriennaux portés par les équipes précédentes, soucieuses de l’histoire des populations, les recherches en démographie historique continuent toujours d’exercer toute leur place au sein de l’équipe dans la mesure où les travaux scientifiques réalisés dans ce domaine s’appuient sur des réseaux internationaux et un fort enracinement dans la recherche universitaire lyonnaise.